maigrir plaisir mincir
Ecouter son corps : niveau débutant,  Se lancer

Comment maigrir en se faisant plaisir ?

Comment maigrir en se faisant plaisir ? C’est impossible ? Je ne suis pas d’accord 😉

Nous allons voir ensemble :

  1. Pourquoi le plaisir est important pour perdre du poids ?
  2. Dans quelles proportions intégrer le plaisir ?
  3. Des VRAIS instants de plaisir avec la nourriture
  4. Se reconnecter à son corps grâce au plaisir de manger
  5. Créer de nouvelles sources de plaisir
1. POURQUOI LE PLAISIR EST IMPORTANT POUR PERDRE DU POIDS ?

Le plaisir est essentiel pour arriver à la satiété, il participe au rassasiement.

« Le plaisir met fin au désir »

Donc le plaisir de manger mettra fin au désir de manger.

Il est donc très important de prendre du plaisir en mangeant.

Sauf qu’il faut malgré tout faire attention et donner du bon carburant à notre corps, donc des aliments sains, cuisinés par nos soins et non transformés. C’est grâce à cette alimentation énergisante que ton corps va réguler ses hormones, notamment son insuline, afin que tu retrouves tes sensations de faim et de satiété, que tu puisses les identifier facilement.

2. DANS QUELLES PROPORTIONS INTEGRER LE PLAISIR ?

On dit qu’il faut avoir une alimentation 90/10. On donne à son corps 90% de nourriture énergisante, de bon carburant, et 10% de notre alimentation restante va avoir un rôle uniquement de plaisir. 

Je précise : Dans les 90% de nourriture saine qu’on apporte à notre corps, on doit quand même ressentir du plaisir à chaque prise alimentaire, sinon on ne sera pas convenablement rassasié.

Si tu manges une assiette de concombres sans sauce et des œufs durs sans accompagnement, tu ne ressentiras peut-être aucun plaisir ! Alors qu’en ajoutant une petite vinaigrette et un morceau de pain, ton repas restera sain et équilibré mais il te satisfera davantage. Tu ressentiras du plaisir, donc de la satiété, donc tu pourras arrêter de manger sans difficulté.

Les 10% d’apports alimentaires restants vont être là uniquement pour te faire plaisir. C’est TON moment.

Par exemple, tu manges sainement le matin (des fruits, de bons apports en céréales, des graines, des protéines), tu manges sainement à midi (une salade de tomates en entrées, du riz avec des courgettes et du poulet en plat) et tu manges sainement le soir (notre assiette concombres, œufs, sauce et pain de tout à l’heure). Et tu décides de te faire un goûter plaisir.

Tu vas donc faire en sorte d’avoir faim vers 16h/16h30, parce qu’on prend beaucoup plus de plaisir à manger quand on ressent la faim 😉 Tu vas t’installer confortablement avec ton aliment et tu vas le dé-gus-ter.

cake gateau fraise manger serein maigrir plaisir
On prend la quantité que l'on souhaite, on s'installe et on profite !
3. DES VRAIS INSTANTS DE PLAISIR AVEC LA NOURRITURE

Comment savoir si c’est bien un moment plaisir ? Comment savoir si on ne se sert pas juste de cet aliment comme d’un tampon émotionnel (c’est-à-dire un moyen de fuir nos émotions) ?

Il y a plusieurs moyens de le savoir :

  • Un instant plaisir va être prévu à l’avance. Tu ne craques pas sur l’aliment en question à 15h puisque tu as prévu de le manger à 16h30.
  • Tu arrives à percevoir tes sensations alimentaires quand tu le manges. Tu arrives à le déguster, à noter tes sensations à chaque bouchée, l’évolution de ta faim et également l’évolution de ton plaisir au fur et à mesure de ta dégustation.
  • Il y a également une notion d’urgence. S’il y a urgence, que tu dois manger l’aliment immédiatement. Si on te le retirait (par exemple tu voulais manger le dernier kinder bueno mais ton fils l’a mangé), si l’aliment n’était plus là, tu le vivrais comme une catastrophe énorme ! Alors que, quand tu veux simplement te faire plaisir avec un aliment, tu ne ressens pas d’urgence. Si tu devais faire un goûter salon de thé/pâtisserie avec une amie et qu’elle annule pour reporter 2 jours après, cela t’embête sur le coup mais finalement ça ne te pose pas de souci car tu sais que ce moment restera un instant de plaisir, même s’il a lieu dans 2 jours.

Lors de ton instant plaisir, tu dois donc être capable de répondre à de nombreuses questions, qui vont notamment t’aider à en savoir plus sur toi afin de te reconnecter à ton corps.

Si le but de ta prise alimentaire est simplement de te déconnecter du moment présent, de ne penser à rien et de te mettre dans un état de transe hors de la réalité, c’est un tampon émotionnel ! Il va donc falloir que tu te demandes quelle émotion tu tentes de fuir.

4. SE RECONNECTER A SON CORPS GRÂCE AU PLAISIR DE MANGER

Revenons à notre instant plaisir. Tu trouveras à la fin de cet article un document à télécharger. C’est une liste de questions, une fiche pratique à compléter. Elle fait partie des exercices que j’utilise lors des séances individuelles de suivi, dans le cadre du programme de coaching personnalisé. Je t’invite à télécharger ce document afin que tu puisses l’imprimer et l’utiliser durant tes prochaines pauses plaisir.

Parmi les différents éléments à remplir, il y a notamment le nom de l’aliment, la quantité que tu souhaites en manger et également la sensation de faim que tu ressens sur la jauge de la faim.

La jauge de la faim est une échelle qui va de -10 à +10 en passant par 0.

-10 étant « je crève de faim », « je vais m’évanouir tellement j’ai faim ».

0 est notre état normal, on ne pense pas à la nourriture particulièrement et on n’a pas de sensation en rapport avec la nourriture.

10 est « j’ai beaucoup trop mangé », « je vais exploser », « je suis à 2 doigts de vomir ».

L’idéal est de toujours commencer à manger à -2 lors de chacune de nos prises alimentaires et de réussir à s’arrêter de manger à +2.

Descendre en-dessous pourrait nous faire craquer sur des aliments qui ne sont pas sains et aller au-dessus signifie qu’on a mangé au-dessus de notre faim. C’est à toi de savoir, d’apprendre à te connaître, pour déterminer les sensations physiques que tu as à -2 ou à +2 (ventre qui gargouille, etc.). Ce sont également des notions sur lesquelles on travaille en coaching afin de faciliter la reconnexion aux sensations envoyées par le corps.

Se reconnecter à son corps et à ses sensations prend du temps. Mais c'est une force pour la vie !

Donc, lors de ton instant plaisir tu écris quel aliment tu vas manger, en quelle quantité tu penses le manger, à quel stade tu es de la jauge de faim, tu vas décrire l’aliment (sa texture, sa forme, son odeur, etc.). Tu vas ensuite noter chaque bouchée que tu vas manger. Tu prends la première bouchée, tu poses l’aliment et tu notes ce que tu ressens (beaucoup de plaisir, le bon goût sucré, ça te fait saliver, etc.). Et tu fais ça pour chaque bouchée !

Tu devrais noter que le plaisir de manger décroît au fur et à mesure.

Encore une fois, tout est dans la fiche à télécharger.

Comment tu te sens après les 10 bouchées ? As-tu mangé une quantité aussi importante que ce que tu pensais ? L’aliment t’a-t-il procuré du plaisir jusqu’au bout ? Où en est ta jauge de faim ?

Une fois que tu auras fait cet exercice plusieurs fois, tu pourras passer aux 5 questions suivantes qui te permettront de faire un bilan afin d’en apprendre toujours plus sur toi. Tu trouveras ces questions dans le document associé.

5. CREER DE NOUVELLES SOURCES DE PLAISIR

Comment faire si tu n’arrives pas à t’en tenir à l’alimentation 90/10 ? Si tu as besoin de plus de 10% de nourriture plaisir dans ta journée ? Peut-être même que tu as besoin d’un minimum de 50% de nourriture plaisir dans ta journée !

Cela peut être une des raisons pour lesquelles tu n’arrives pas à perdre de poids : Ta joie quotidienne vient majoritairement de la nourriture. Peut-être que, dans ta journée, plus de 50% de ta joie vient de la nourriture. Tu m’étonnes que tu n’arrives pas à perdre de poids et à manger sainement ! Si, du jour au lendemain, on me demandait d’enlever 50% de mon bonheur dans ma journée, bien sûr que je n’aurais pas envie de le faire !

Alors quelle solution tu peux trouver face à ça ?

Le but va être de trouver d’autres sources de bonheur dans ta journée. Parce que si le seul plaisir de ta journée est le moment où tu rentres du travail et où tu t’enfiles un paquet de gâteaux devant la télé, pour avoir plus de bonheur, la solution ne va pas être de manger plus de gâteaux ! Elle va être de changer le reste de ta journée, ou en tout cas d’apporter d’autres joies à ta journée.

Si ma seule source de joie vient de mon copain, s’il n’y a que sa présence qui m’apporte de la joie et qu’il me quitte, je n’aurai plus rien, je serai au fond du trou ! Alors que si je répartis ma joie dans mon travail, mes loisirs, mes amis, ma famille, du bénévolat, une activité sportive qui me plaît… Je ne serai jamais en manque de joie !

Alors réfléchis peut-être à ça, afin de savoir quel pourcentage de joie t’apporte la nourriture. S’il est trop élevé, il te dessert dans ta perte de poids. Alors il va falloir équilibrer en ayant d’autres activités qui te procurent de la joie.

Le plaisir n’est pas incompatible avec une perte de poids mais c’est une notion complexe qu’il faut savoir appréhender et inclure de manière optimale dans son alimentation pour en retirer tous les bienfaits !

Obtiens ta fiche pratique gratuite

Pour en apprendre plus sur la relation nourriture/plaisir

Invalid email address
Tu ne recevras aucun spam. Tu peux te désabonner à tout moment.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :