poubelle gaspillage astuce alimentaire manger serein
Se lancer

Astuces pour lutter contre le gaspillage alimentaire

« Chaque année, un citoyen français jette un moyenne 29 kilos de produits alimentaires. »

J’ai visionné récemment cette vidéo qui nous montre la quantité de nourriture gâchée chaque année par les français en général et par les industriels en particulier.

On y voit également une famille qui jette systématiquement à la poubelle tous les produits ayant dépassé la date limite de consommation.

Est-ce une obligation ? Manger un aliment périmé présente-t-il un danger pour notre santé ? Comment savoir si un aliment est consommable ou non ?

C’est ce que nous allons voir dans cet article !

DLC ou DLUO ?

La date limite de consommation (DLC) indique la date jusqu’à laquelle le produit peut être consommé quand il est conservé convenablement. Au-delà de cette date, le consommateur est considéré comme responsable s’il souffre d’un préjudice dû à l’aliment. On trouve également écrit sur les produits « à consommer avant le« .

La date limite d’utilisation optimale (DLUO) est indiquée par la phrase « À consommer de préférence avant le ». Cette date ne fait nullement référence à des normes sanitaires mais simplement à la qualité gustative du produit. 

Dans les deux cas, vous allez voir qu’il suffit parfois de faire confiance à son nez, à ses yeux ou à sa langue pour déterminer si un produit est bon à consommer ou non. Faites-vous confiance, si notre corps a su s’adapter toutes ces années, ce n’est pas pour rien 😉

A consommer ou à jeter ?

Les oeufs

Pour savoir si un oeuf est consommable ou non, il suffit de le plonger dans un grand verre d’eau ou dans une bassine remplie d’eau. Si l’oeuf coule, vous pouvez le consommer le coeur léger. Si l’oeuf flotte, jetez-le à la poubelle immédiatement.

Le miel

Il est l’un des seuls aliments consommables à vie ! Le miel ne se périme tout simplement jamais. Vous retournez dans votre maison familiale chaque été et vous ne savez pas depuis quand ce pot de miel est ouvert ? Aucun souci, même s’il date de votre arrière grand-mère, n’hésitez pas à vous faire une belle tartine !

Le chocolat

Une tablette de chocolat encore emballée peut être consommée jusqu’à 2 ans après la date limite. Il se peut qu’une fine pellicule blanche se soit déposée sur le chocolat. Pas de panique, c’est simplement le gras du chocolat qui ressort. 

Vous n’imaginez même pas comment une tablette de chocolat peut rester 2 ans dans un placard ? Chez vous elle ne tient pas la journée à cause de vos pulsions alimentaires ? Alors cet article va vous intéresser 😉 

Les pains

Le pain, le pain de mie ou la brioche vont tout simplement pourrir. Vous pouvez observer des tâches bleutées sur ces aliments. Dans ce cas, il vaut mieux ne pas les consommer (et de toute façon vous n’en aurez pas très envie). 

Par contre, si le pain devient dur, aucune raison de le jeter ! Vous pouvez :

  • Réaliser un pudding
  • Faire un pain perdu
  • Le mettre 10min au four à 200°C avec un bol d’eau afin de lui redonner son aspect d’origine

Les laitages

Ils vont prendre une odeur très inhabituelle et que notre cerveau va immédiatement identifier comme répugnante.

Le lait aura tendance à faire des grumeaux et les yaourts à rendre un liquide qui n’est normalement pas présent. Attention ! Certains yaourts ont naturellement un peu de liquide sur le dessus et ne présentent aucun danger. Je parle bien d’un liquide anormal qui n’est pas présent habituellement dans ce yaourt en particulier.

Les produits secs

Vous ne craignez rien à consommer les pâtes, le riz, les lentilles, les épices… des années après leur date limite de consommation. Les aliments secs peuvent dont être consommés sans crainte.

Vous êtes prêt à faire des économies d’argent et de déchets en appliquant ces quelques astuces ?

Alors c’est parti !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :