atteindre poids forme manger serein
Se lancer

Atteindre son poids de forme (et le garder)

Tu souhaites atteindre ton poids de forme afin de ne plus jamais te sentir serré(e) dans tes vêtements ? Ne plus avoir à te préoccuper de ton alimentation et être enfin à l’aise sur la plage ?

Je te partage dans cet article des conseils, astuces et exercices pratiques afin de te permettre d’atteindre cet objectif.

Si tu appliques déjà toutes ces méthodes mais que tu ne parviens pas au résultat souhaité, je peux t’aider dans cette quête.

Apprendre à écouter son corps

Comme le dit très bien cet article : « Il est essentiel de se mettre à l’écoute des signaux du corps, en commençant par manger en ayant simplement faim, et à s’arrêter dès les premiers signes de satiété. »

Pour atteindre notre poids de forme, nous avons pris l’habitude de manger selon des règles pré-établies. En effet, nous suivons à la lettre les principes des régimes amaigrissants à la mode. Par exemple : Ne pas mélanger le gras et le sel, ne pas dépasser 1600 kcal par jour, ne pas manger de féculents le soir, etc.

Et pourtant, qui mieux que Renault notre corps sait ce dont il a besoin ? Personne !

Le problème est qu’on ne nous apprend jamais à écouter notre corps. Finalement, on s’oublie dans la course folle de la vie.

Pour retrouver son poids de forme, il faut :

  • Manger quand on a faim
  • S’arrêter quand on n’a plus faim
  • … C’est tout

Donc il va être nécessaire de s’écouter attentivement et de reconnaître les signaux physiques qui caractérisent notre faim et notre satiété.

Exemples :

  • Mon ventre gargouille légèrement et ma gorge est un peu vide : J’ai une petite faim
  • J’ai le ventre qui grogne énormément et ma tête commence à tourner : J’ai une grande faim
  • Je ne prends plus de plaisir à manger ce plat : Je suis rassasié totalement
  • Ce plat ne me fait plus envie mais le dessert m’appelle : Je suis rassasié partiellement

Bien sûr, ce ne sont que des exemples. C’est à toi de définir quels sont les symptômes de ta faim et de ta satiété.

Remplacer les croyances alimentaires

Encore une fois, les fabuleux régimes amaigrissants nous ont appris des choses très intéressantes :

  • Le petit-déjeuner est LE repas le plus important de la journée ! 
  • Tu ne dois pas manger de féculents le soir.
  • Il ne faut JAMAIS sauter un repas, sinon tu vas stocker !
  • Le gras ne doit pas être mélangé avec du sucre (R.I.P. le kouign-amann)
  • Certains aliments font grossir ! D’autres font maigrir !
  • Liste non exhaustive…
atteindre poids forme manger serein asperges

Pour revenir à ce que l’on vient de voir, tant que tu manges en ayant faim et que tu t’arrêtes à satiété, tu ne prendras pas de poids. Même si tu manges des chips, du saucisson, des frites, de la raclette, une tartiflette, etc.

Illustration :

Il est 16h, tu as un petit creux (une petite faim, comme nous l’avons vu précédemment). Tu as envie de prendre des carrés de chocolat au lait avec des noisettes. Du coup, tu en prends 4, tu retournes t’asseoir pour savourer ton chocolat. Te voilà rassasié !

Mais après ça, tu culpabilises un peu. Bah oui ! Tu as pris du chocolat et tout le monde sait bien que ça fait grossir ! Si tu ne perçois pas l’ironie dans cette phrase, je t’invite à relire le début de l’article. Alors tu décides de terminer cette collation par une pomme, pour la bonne conscience.

Dans cette situation, qu’est-ce qui te fait grossir ? Le chocolat ou la pomme ? La pomme ou le chocolat ? Et bien c’est… LA POMME ! Absolument, car c’est elle que tu as mangée alors que tu n’avais plus faim. 

Bien que j’aimerais que ce soit aussi simple, je ne pense pas avoir fait valser toutes tes croyances alimentaires avec cet exemple. Cependant, j’espère que tu te questionneras afin d’aller chercher plus loin et de faire jouer ton esprit critique. Tu peux commencer en navigant sur mon site par exemple 😉

vin tapas manger serein atteindre poids forme

Repérer les tampons émotionnels

Une fois que tu auras réussi à manger quand tu as faim et à t’arrêter quand tu n’as plus faim, tu remarqueras qu’il t’arrive de manger sans raison apparente. Tu sais que tu n’as pas faim, donc que ton corps ne souhaite pas que tu manges, mais tu ne vas pas pouvoir t’empêcher le faire. Soit tu craques, soit tu dois fortement résister pour ne pas manger. Tu es en train de vivre ce que l’on appelle un tampon émotionnel.

Un tampon émotionnel est une distraction que tu vas utiliser pour te procurer un plaisir immédiat afin de ne pas ressentir une émotion désagréable.

Exemple : Je dois reprendre le boulot, ça me stresse, du coup je vais plutôt : manger un gâteau, boire un verre d’alcool, scroller sur les réseaux sociaux, regarder la télévision, etc.

On ne s’en rend pas compte mais on adopte ce comportement dans le but de fuir une émotion qu’on ne souhaite pas ressentir. 

Comme on l’a vu, ça peut être un dossier qui nous stresse, notre patron qui nous a fait une réflexion, un poids trop élevé sur la balance qui nous déprime…

Si tu es là, c’est sûrement que ton tampon émotionnel est majoritairement la nourriture. Tu manges pour oublier, pour ne pas ressentir, pour essayer de passer à autre chose.

travail dossier calculette stress bureau
Comment éviter les tampons émotionnels afin d’atteindre son poids de forme ?

C’est une étape très difficile qui m’a pris énormément de temps lors de ma propre évolution.

1. Il faut se laisser envahir par l’émotion désagréable et noter les sensations physiques associées

Quand tu as envie de manger sans avoir faim, demande-toi ce que tu ressens. Quelle est la pensée que tu as et quelle émotion cela entraîne ? En trouvant l’émotion, et en la laissant t’envahir, tu vas observer des sensations physiques (sueurs froides, gorge qui se serre, mains moites, etc.). Tu peux faire cet exercice soit en fermant les yeux et en te concentrant, soit en écrivant les pensées et émotions que tu ressens à l’instant T sur une feuille de papier.

2. Remarquer que ce ne sont que des sensations, que ça ne tue pas et que ça passe rapidement

Certes, ce n’est pas agréable de vivre ce moment, mais grâce à ça tu remarques que ce ne sont que des sensations physiques et que ce n’est pas si terrible. Tu vas observer également qu’une émotion n’est qu’une vague. Elle arrive en toi, parfois elle te percute violemment, parfois elle ne fait que t’éclabousser, puis elle s’en va pour laisser la place à une autre, souvent plus agréable.

3. Remplacer ta pensée pour changer ton émotion

Une fois que tu auras repéré l’émotion et la pensée désagréables, tu vas pouvoir choisir une nouvelle pensée. En effet, décider de penser positif va te permettre d’entraîner une émotion positive ! Bien sûr, il faut que ce soit une pensée en laquelle tu crois. Si tu pèses 90kg et que ta pensée spontanée est « je suis une grosse vache », tu ne vas pas pouvoir croire que « je suis magnifiquement sexy ». Il va falloir choisir une pensée positive mais que tu trouves vraie, comme « Heureusement, j’ai décidé de me prendre en main ! ». L’émotion procurée par ces 2 pensées ne sera pas du tout la même ! La pensée « je suis une grosse vache » entraîne une émotion de déprime, de tristesse, de colère… bref, négative. Alors que la deuxième pensée entraîne de la motivation, de la détermination… bref, une émotion positive !

En faisant cet exercice, tu craqueras peut-être quand même sur un gâteau. Mais ce n’est pas grave ! Car tu mangeras ce gâteau en ayant conscience de son utilité, sans culpabiliser et avec plaisir.

autoroute foret sombre peur horreur route

Changer les mauvaises habitudes

Ma dernière astuce pour t’aider à atteindre ton poids de forme est de changer tes mauvaises habitudes.

Comment repérer une mauvaise habitude ?

C’est une habitude qui te dessert dans l’atteinte de tes objectifs. Cette habitude te ralentit voire te bloque dans la réalisation de ton rêve.

Une habitude est constituée d’un déclencheur, d’une action et d’un résultat. Exemple : Je rentre chez moi (déclencheur), je manger des gâteaux (action), je ne perds pas de poids (résultat)

Comment changer l’habitude ?

Cette mauvaise habitude représente une autoroute. Tu as emprunté le chemin de cette mauvaise habitude tellement de fois, elle est devenue un tel réflexe pour toi que tu ne réfléchis même plus. Tu empruntes l’autoroute parce que c’est le plus avantageux.

L’objectif va donc être de créer une nouvelle route à emprunter, une route qui ne te fera pas manger (dans notre exemple) et qui te rapprochera de tes objectifs. Il va donc falloir créer un sentier dans la forêt sombre et peu engageante située à côté de l’autoroute. Au début, tu ne voudras pas entrer dans la forêt… il y a des feuillages partout ! Il va donc falloir y aller la première fois pour dégager les branches, la deuxième fois pour creuser un peu le sentier… A chaque fois que tu prendras le nouveau chemin, c’est-à-dire ta nouvelle bonne habitude, tu vas le creuser un peu plus, lui donner une vraie allure de sentier ! Au fur et à mesure du temps, tu pourras le bétonner afin qu’il devienne une vraie route. Et plus le temps va passer, moins tu auras de difficulté à l’emprunter.

C’est sûr, au début tu devras faire preuve de volonté : ton cerveau adore l’autoroute ! Mais, petit à petit, tu apprendras à aimer la route ! Tu verras que ne pas manger de gâteaux t’évite d’avoir le ventre gonflé, tu ne te sens plus lourd, tu ne culpabilises plus ! « Il est quand même cool ce nouveau chemin », se dira ton cerveau quand tu commenceras à observer les bénéfices.

Bien sûr, tu vas parfois te tromper et reprendre l’autoroute… C’est normal ! Et le mieux, c’est que ça n’enlève rien au chemin que tu as déjà créé ! Il est toujours là, toujours aussi dégagé et il attend que tu l’empruntes à nouveau.

Exercice :

Choisis ta nouvelle habitude et note-la sur un papier. A chaque fois que tu arrives à prendre ce nouveau chemin, mets une croix à côté. Tu vas rapidement voir beaucoup de croix ! 

Indique également les bénéfices de cette nouvelle habitude. Car ton cerveau connaît les bénéfices de l’autoroute (son précieux shot de dopamine) mais il va falloir lui montrer visuellement les bénéfices de la nouvelle route. Il réalisera petit à petit que c’est ce qu’il y a de mieux pour lui.

J’espère vraiment que ces quelques conseils vont t’aider à voir les choses autrement et à atteindre ton poids de forme de manière naturelle et durable.

A très bientôt !

Pour suivre mes aventures de coach et obtenir toujours plus de conseils, astuces et exercices pratiques :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :