Développement de soi

Passer à l’action : Contrôlez vos pensées pour changer vos résultats

Contrôle-t-on vraiment ce que nous pensons ? Sommes-nous vraiment maître de tout ce qui passe dans notre tête ?

Alors oui, si vous voulez penser à une pizza, vous pouvez facilement en faire apparaître l’image dans votre tête. Mais qu’en est-il de cette réunion très importante durant laquelle on vous présente un diaporama, vous êtes concentré et d’un coup… vous vous rendez compte que vous n’avez rien écouté pendant les 30 dernières secondes ! Comment est-ce possible ? Et bien votre esprit a divagué ! Un mot inscrit sur la diapo vous a fait penser à autre chose : Ai-je bien refermé la porte ce matin ? Il faudra que je passe au pressing ce soir. Tiens ça me rappelle cette conversation que j’ai eu avec Marie l’autre soir, je me demande ce qu’elle voulait dire quand elle m’a fait cette réflexion… [liste non exhaustive]

Dans ces moments-là, vous vous dîtes que vous êtes quelqu’un de distrait ou simplement que les pensées sont un flot continu que l’on ne peut contrôler.

Le problème est qu’en partant de ce postulat, vous partez du principe que vous ne maîtrisez pas vos pensées et donc que vous ne pouvez influer sur leur cours. Est-ce vraiment grave, après tout ? N’est-ce pas la preuve que vous avez une imagination libre et débordante ? C’est une façon de voir les choses, sauf que les pensées sont bien trop importantes et influentes pour leur laisser une telle liberté.

Un exemple ? Avec plaisir !

Vous vous levez, vous vous regardez dans le miroir. Vous vous trouvez gros, moche, boudiné, graisseux, difforme… [liste non exhaustive]. C’est une pensée, nous sommes bien d’accord ? Ce n’est pas un fait, c’est un jugement que vous avez envers vous-même.

A votre avis, cette pensée va-t-elle influencer votre journée, vos émotions, vos actions ? Votre journée sera-t-elle différente si le matin vous vous trouvez attirant, sexy, sûr de vous, bien gaulé… [liste non exhaustive] ? OH QUE OUI !

C’est un concept connu en développement personnel, que j’aime appeler le C P E A R.

CIRCONSTANCE –> PENSÉE –> ÉMOTION –> ACTION –> RÉSULTAT

La circonstance est un fait objectif et qu’il est possible de vérifier de façon neutre. Par exemple, vous avez un corps. Tout le monde peut l’attester, tout le monde vous voit et peut l’affirmer.

La pensée est la façon dont vous allez percevoir cette circonstance. C’est une critique, bonne ou mauvaise. Par exemple, ce matin vous vous trouvez pâle et vous avez l’impression que votre jean vous serre et vous vous en voulez d’avoir repris une part de gâteau hier soir.

L’émotion est la conséquence directe de la pensée, c’est votre ressenti. Vous vous sentez nul, triste, agacé, déprimé, découragé… [vous avez compris].

L’action (ou l’inaction ou la réaction) est ce que vous allez entreprendre, faire ou encore ne pas faire en lien direct avec l’émotion ressentie. Vous allez vous rendre au travail en faisant la moue, la tête rentrée dans les épaules, vous n’adresserez de regards à personne. Une fois arrivé vous direz bonjour à vos collègues le plus rapidement possible et irez vite vous asseoir à votre bureau pour vous morfondre et vous apitoyer sur votre sort devant votre ordinateur.

Quels résultats obtenez-vous ? Personne ne vous sourit dans la rue, vos collègues ne viennent pas vous voir parce que vous faîtes une nouvelle fois la tête, on ne vous demandera pas comment s’est passé votre week-end… En rentrant chez vous, vous serez encore plus déprimé parce que vous avez passé une mauvaise journée.

Mais alors, comment faire ?

Les circonstances sont impossibles à changer. Ce sont des faits neutres qui sont là, qu’on le veuille ou non, et que chacun peut confirmer.

Vous l’aurez donc compris, il va falloir influer sur vos pensées afin de changer la suite des événements et de transformer votre mauvaise journée en bonne journée !

Circonstance Pensée Émotion Action Résultat
J’ai un corps Je le trouve pas mal, il a certaines qualités ! Je me sens sexy, en confiance, à l’aise dans mes vêtements qui me mettent en valeur là où il faut Je marche dans la rue la tête haute, le sourire aux lèvres, les gens me disent bonjour, mes collègues entament la discussion Les gens sont avenants envers moi, je trouve la vie agréable, je passe une bonne journée !

Un peu trop idyllique pour vous ? Ok, un autre exemple !

Circonstance Pensée Émotion Action Résultat
Mon mari a laissé une chaussette par terre dans la salle de bain Il a ENCORE laissé traîner une chaussette ! Je lui ai pourtant dit plein de fois de ne pas le faire ! Il se fiche complètement de ce que je lui dis, il ne veut pas m’aider dans les tâches ménagères, il n’a aucune considération envers moi ! –> Colère, agacement Je vais lui faire remarquer qu’il a ENCORE laissé une chaussette, que ça m’agace. Je vais m’énerver et hausser le ton pour qu’il réalise ce qu’il a fait. Il va se braquer et nous allons nous disputer. On finit par se faire tous les deux la tête, la situation n’a pas été améliorée, bien au contraire, c’est pire !

On change nos pensées pour changer le cours de l’histoire ? Allez, chiche !

Circonstance Pensée Émotion Action Résultat
Mon mari a laissé une chaussette par terre dans la salle de bain Je me dis tendrement qu’il fait quand même des efforts mais que c’est pas encore ça. Je ressens de l’amour, je me  moque gentiment intérieurement, j’éprouve de la tendresse à son égard Je lui dis que j’ai retrouvé une chaussette dans la salle de bain, que j’apprécie les efforts qu’il fait, je l’embrasse en lui disant que c’est de mieux en mieux. Il va sûrement s’excuser, apprécier le fait que j’ai vu ses efforts et avoir envie d’en faire davantage. J’ai  instauré un climat d’amour et de confiance

La seule chose que vous avez changé, c’est votre manière de voir les choses.

Vous POUVEZ changer VOS PENSÉES !

Vis-à-vis des autres mais également de vous-même ! En vous voyant différemment. En ne pensant pas « je ne peux pas le faire » mais « je vais y arriver ! » vous changez toute votre attitude ! Votre émotion change, donc votre action également ce qui va changer vos résultats !

En pensant que vous êtes nul, vous vous sentirez comme tel, agirez comme tel et aurez les résultats qui vont avec ! Et le pire c’est que ces résultats viendront confirmer la pensée que vous aviez à la base UNIQUEMENT parce que vous avez pensé cela… C’est dingue non ?! Vous pouvez TOUT changer !

Ce principe qui consiste à confirmer par vos actions ce que vous pensez déjà de vous-même s’appelle le biais de confirmation, je ferai un article à ce sujet si cela vous intéresse.

Il vous suffit de changer vos pensées pour obtenir enfin les résultats que vous souhaitez.

Je vous le concède, ce n’est pas facile de changer complètement un état d’esprit dans lequel on s’enferme depuis peut-être des années. Cela demande une rigueur et une certaine croisade intérieure. Mais vu ce que cela peut vous apporter, est-ce que ça ne vaut pas le coup de prendre le taureau par les cornes et de bousculer vos pensées ?!

Vous pouvez le faire ! Il vous faudra imaginer ce tableau dans votre tête (le C P E A R) le plus souvent possible.

Vous savez que vous ne pouvez changer la circonstance. Alors, quand il y en a une qui se présente, essayez de prendre le temps d’analyser quelle pensée elle créé en vous. Demandez-vous si cette pensée vous convient et tentez de la modifier si ce n’est pas le cas.

Avec de l’entraînement, vous parviendrez petit à petit à reformater vos pensées et vous pourrez atteindre les résultats que VOUS voulez.

 

Un commentaire

  • Angelilie

    J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :