tout savoir sur régimes manger serein belle pomme rouge eve adam
Se lancer

Tout savoir sur les régimes

Afin de tout savoir sur les régimes, je te décris ci-dessous ce qui est pour moi la MEILLEURE façon de maigrir. En effet, je pense que le plan alimentaire est le meilleur moyen de perdre du poids durablement. L’objectif est de ne plus te prendre la tête avec quoi manger et comment manger pour atteindre ton poids de forme.

Avant de passer à cette technique, qui est la mienne au quotidien, laisse-moi t’en dire plus sur les régimes.

La différence entre un régime alimentaire et un régime amaigrissant

Il est important tout d’abord de bien distinguer les régimes alimentaires des régimes amaigrissants.

  • Un régime alimentaire définit la façon dont la personne se nourrit. On peut parler de régime végétarien, végétalien, sans gluten, sans laitage, omnivore, frugivore, sans sucre ajouté, etc. Une personne peut suivre un régime alimentaire spécifique pour plusieurs raisons : santé, écologie, religion, valeurs personnelles, intolérances, allergies, etc.
  • Un régime amaigrissant est le fait de mettre en place un régime alimentaire particulier dans le but de perdre du poids. Les régimes amaigrissants qui sont prescrits imposent fréquemment de retirer certaines catégories d’aliments dits “grossissants” comme les sucres, les graisses, les féculents. Et de faire la part belle à d’autres aliments, supposés faire maigrir, comme les protéines, les fruits, les légumes.
salade composée fraicheur été régime

Si une personne te dit qu’elle suit un régime alimentaire particulier, cela ne veut pas forcément dire qu’elle le fait dans le but de maigrir.

Ici, j’employerai le terme unique de “régime” pour désigner les régimes amaigrissants, pour que la lecture soit plus agréable pour toi.

Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas ?

D’où vient le surpoids ?

Si on est en surpoids, c’est qu’on mange ou qu’on a mangé plus que ce dont notre corps a besoin. On a apporté plus d’énergie à notre corps que ce qu’il avait à dépenser. Notre corps a donc fait des réserves de nourriture qui sont devenues de la graisse, ce qui entraîne un excès de poids.

C’est la seule raison au surpoids, c’est tout simplement physiologique.

Les régimes partent donc de ce principe pour établir leurs règles à suivre. “Si les gens mangent trop, alors nous allons les faire manger moins”. Ils ont complètement raison ! D’un point de vue purement scientifique ça ne peut que fonctionner. C’est d’ailleurs pour cela qu’au début d’un régime on a tendance à perdre très rapidement du poids.

Le problème est que le fait de manger trop n’est pas la cause première du surpoids, comme le pensent les régimes. Manger trop est la conséquence d’un autre facteur qui est la raison pour laquelle on mange trop.

émotions smiley emoji jaune

Certes, tu manges trop donc tu prends du poids. Sauf que si on ne résout pas la cause initiale, la raison pour laquelle tu manges plus que ce dont ton corps a besoin, on ne pourra pas résoudre ton problème de poids sur le long terme.

Alors tant que tu auras de la volonté et que tout se passera pour le mieux dans ta vie, tu vas fondre comme neige au soleil grâce au régime. Sauf que dès que tu auras une émotion désagréable, que tu vivras une dure journée ou une situation stressante, tu vas sortir des clous de ton régime parce que tu n’as pas réglé la cause émotionnelle de ton alimentation.

Suivre un plan alimentaire, ce n’est pas compliqué, tout le monde peut le faire. Mais si l’on ne règle pas ses compulsions face à la nourriture d’abord, on retombera dans nos vieux travers et le régime sera un échec.

La restriction cognitive

Comme je l’ai expliqué au début, les régimes amaigrissants consistent fréquemment à supprimer certaines catégories d’aliments afin d’aider à perdre du poids.

  • « Je ne dois pas manger de féculents le soir. »
  • « Il faut prendre un bon petit-déjeuner le matin. »
  • « Il ne faut pas craquer lors d’un buffet à volonté. »
  • « Je dois respecter mon régime pour maigrir. »
  • « Je ne dois pas manger de chocolat. »

Toutes ces obligations fixées par les régimes créent ce que l’on appelle une restriction cognitive. Mentalement, tu seras en privation constante de certains aliments. Ce qui fait que le jour où tu vas craquer et sortir de ton régime (et ça arrivera), tu vas te jeter sur ces aliments là en particulier.

Mais tu ne vas pas juste en manger un peu puis être satisfait et arrêter. Tu vas manger un énorme plat de pâtes ou la tablette entière de chocolat ou finir le paquet de gâteaux ou racler le pot de Nutella. Pourquoi ? Parce que tu étais en frustration et restriction totale sur ces aliments pendant ton régime. Sauf que, comme tu as décidé de continuer ton régime malgré tout, tu te dis “ok, demain je n’aurai à nouveau plus le droit au chocolat alors je n’en prends pas qu’un carré hein, parce que après il disparaît ! Alors je finis la tablette”. En quelque sorte, tu fais des réserves.

La métaphore de la mallette de billets

Un mangeur régulé est une personne naturellement mince, qui n’a jamais fait de régimes et peut manger ce qu’elle veut quand elle veut. 

Un mangeur restreint est une personne qui est en restriction cognitive à cause des nombreux régimes appliqués dans le passé.

Ces deux mangeurs vont recevoir chacun une mallette de billets contenant 100 000€. Sauf que :

  • Le mangeur régulé sait qu’il aura accès à cette mallette tous les matins de toute sa vie, avec à chaque fois 100 000€ dedans. Chaque jour, il prend donc uniquement l’argent dont il a besoin pour la journée, sans s’encombrer car il sait que la mallette sera à nouveau là demain.
  • Le mangeur restreint, quant à lui, n’a accès à cette mallette qu’une seule fois dans sa vie. Après, elle disparaît à jamais. Le mangeur restreint a donc une réaction normale : Il prend tout l’argent qu’il peut, quitte à s’encombrer toute la journée avec tout cet argent.

C’est exactement ce qu’il se passe avec la nourriture. Le mangeur régulé sait qu’il aura accès au chocolat toute sa vie, alors il en prend juste 2 carrés et trouve de la satisfaction. Il repose donc la tablette. Le mangeur restreint considère le chocolat comme un aliment interdit. Alors quand il craque dessus, il ne va pas se contenter de 2 carrés, puisque ensuite il va reprendre son régime et l’aliment va disparaître ! Il finit donc la tablette comme si le chocolat allait disparaitre de la surface de la terre

« Mais alors, je ne pourrai jamais m’astreindre à une discipline alimentaire stricte, même pour ma santé, sans être en restriction cognitive ? Il vaut donc mieux que je ne me prive jamais de rien ! »

Il y a un moyen d’éviter la restriction cognitive, c’est d’établir un plan alimentaire.

Le plan alimentaire

pasteque fruit regime healthy manger serein maigrir

Je conseille à mes clients d’établir un plan alimentaire pour leur quotidien. Les principes de ce plan alimentaire sont :

  • Tu le composes toi-même.
    Personne ne te l’impose car tu dois vivre ce plan alimentaire comme un CHOIX de ta part. Pas de “il faut” ou “je dois” mais “je choisis de” “je prends la décision de”.

  • Il est composé de bon carburant pour ton corps.
    Tu aimes les ingrédients qui le composent en termes de goût mais tu sais également que les aliments ne te font pas de mal (tu les digères bien, ils ne te donnent pas de coup de barre, etc.) et même qu’ils te réussissent parfaitement (énergie, facilité de digestion, etc.)
  • Tu as confiance dans ce plan alimentaire pour perdre du poids.
    Tu connais les règles de diététique alors tu es capable de te constituer un plan alimentaire équilibré (protéines, lipides, glucides, vitamines, minéraux…) qui te fera perdre du poids. Tu peux pour cela te baser sur d’anciens plans alimentaires que t’ont fait des nutritionnistes dans le passé. Cependant, il est important que tu l’adaptes à ton cas, que ça devienne le tien.

  • Tu peux choisir de sortir de ton plan alimentaire de temps en temps.
    Si un collègue te propose un cookie mais que ce n’était pas dans ton plan alimentaire, tu vas  logiquement refuser le cookie. Si tu réalises qu’une heure après tu y penses toujours et qu’un cookie te faisait bien envie, tu vas pouvoir l’intégrer à ton plan alimentaire du surlendemain ou d’un autre moment dans la semaine.

Pour toutes ces raisons là, ton plan alimentaire n’entraînera chez toi aucune restriction cognitive. Si c’est le cas, c’est que tu dois te priver de trop de choses ou alors que tu ne supportes pas la frustration. On parlera prochainement en détails de cette émotion.

Le cas du rééquilibrage alimentaire

On entend de plus en plus parler du rééquilibrage alimentaire, du fait de manger de tout, de ne pas se priver mais de manger en petites quantités. D’un point de vue santé, c’est beaucoup mieux qu’un régime car tu as une alimentation équilibrée. Par contre, en termes de restriction cognitive, l’effet est finalement le même.

Tu as envie de prendre 2 carrés de chocolat mais tu n’en prends qu’un seul car tu DOIS prendre une pomme à côté pour que ce soit équilibré. Tu aimerais prendre un burger et des frites au restaurant mais tu DOIS prendre des légumes pour que ce soit équilibré.

Si tu manges de tout mais toujours en suivant des règles imposées qui ne sont pas les tiennes et que tu te sens en restriction tous les jours, tu finiras par craquer.

Le message véhiculé par les régimes

J’en ai déjà parlé dans de précédents articles :  les régimes ont un message culpabilisant.

« Un régime ne peut que fonctionner car il s’appuie sur des règles fixes, qui ont fait leur preuve, alors si vous ne perdez pas de poids ou que vous ne parvenez pas à tenir sur le long terme, c’est de votre faute. Si vous reprenez du poids par la suite, c’est que vous avez mal fait quelque chose. »

Le principe d’un régime est de nous empêcher de manger certaines choses pendant un certain laps de temps et, une fois qu’on a perdu les kilos qu’on souhaitait, de nous faire reprendre notre alimentation d’avant. Sauf que, si c’est notre alimentation d’avant qui nous a fait grossir, alors il est logique qu’on prenne à nouveau du poids en réintroduisant des aliments.

Pire, certaines personnes souhaitent suivre ce genre de régimes toute leur vie mais finissent par abandonner ou simplement lâcher prise sous le coup d’une trop grande frustration ou d’un passage de vie difficile.

Ce qui me fait le plus mal est d’entendre les discours autour de moi à ce sujet :

“Je ne tiens pas” “C’est de ma faute” “Il a bien fonctionné, j’ai juste à le reprendre”

“LE RÉGIME m’a fait perdre du poids mais J’AI repris tous les kilos perdus”

On voit bien le problème dans cette phrase ! Si le régime t’a fait perdre du poids alors c’est aussi à cause du régime que tu as repris. Si c’est grâce à toi que tu as perdu du poids, alors c’est à cause de toi que tu as repris. Le régime ne peut pas être le bon gars et toi le mauvais.

Déjà, si on emploi le verbe “tenir” c’est qu’il y a un problème ! Pour perdre du poids, il faut suivre un plan alimentaire qui nous plaît, en lequel on a confiance pour atteindre nos objectifs mais surtout qu’on se voit bien respecter pour TOUTE NOTRE VIE. J’ai actuellement un plan alimentaire que je compte suivre jusqu’à la fin de mes jours simplement parce qu’il me convient, il me permet de garder mon poids de forme, il est bon pour ma santé et c’est une décision que j’ai prise pour moi.

Les régimes ne fonctionnent pas sur le long terme et n’ont de toute façon pas vocation à cela.

Fais-toi confiance, établis-toi un plan alimentaire de qualité, qui te correspond, fais le CHOIX de le suivre et DÉCIDE quand tu souhaites en sortir, ponctuellement et prévois-le à l’avance.

En parallèle, prends le temps de traiter tes émotions afin d’apprendre à les gérer pour ne plus les compenser avec la nourriture.

Si tu as besoin d’aide pour cela, n’hésite pas à me contacter pour que l’on puisse en discuter ensemble.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :